Blog

  • Emeline Cadier

La naturopathie au service de la conception

La naturopathie, de par son approche holistique (globale), est très intéressante lorsque vous décidez de concevoir un enfant. Elle vous propose différents outils qui vont vous permettre d'optimiser votre fertilité, en améliorant votre hygiène de vie globale, tant au niveau physiologique que physique et émotionnelle.


Savez-vous que tout ce qui entre dans votre corps, votre alimentation, l'air que vous respirez, votre niveau de stress et d’émotions, et même votre environnement, affecte la qualité de l’ovule et du spermatozoïde ?


Vos carences vitaminiques et minérales vont également se répercuter sur la qualité de vos gamètes.

Et si tout ceci affecte la qualité de vos gamètes, cela va, par répercussion, se transmettre à votre futur bébé. A sa naissance, le bébé reçoit un capital santé dont l’équilibre dépend notamment du terrain qu’il hérite de ses parents.


C’est pourquoi préparer la qualité du terrain avant la conception est l’idéal. Et LES DEUX partenaires doivent se sentir concernés par cette préparation.


A cet objectif, s’ajoute celui de vivre en conscience la conception et l'arrivé de votre enfant, afin de lui donner les meilleures chances d'être accueilli dans les conditions que vous aurez imaginées pour lui.


La gestion de vos émotions, de votre stress, vos objectifs de vie, sont autant d'éléments qui peuvent être abordés en consultation.



Les outils proposés en naturopathie


- Le réglage alimentaire


L'alimentation joue, bien sûr, un rôle primordial, puisqu'elle apporte tout ce dont l'organisme a besoin pour être au meilleur de ses capacités.


La qualité de votre alimentation a donc toute son importance. Privilégiez une alimentation de qualité biologique pour éviter les pesticides, antibiotiques et autres perturbateurs endocriniens, ainsi qu'une alimentation vivante (légumes et fruits variés) pour son apport en vitamines, minéraux et oligo-éléments indispensables.


Le plus important reste d'avoir une alimentation adaptée à vos besoins propres, personnalisée lors de votre consultation.


- Éloigner les nuisibles


Le tabac réduit le niveau d'œstrogènes, donc la cigarette diminue vos chances de concevoir. Elle fait également vieillir vos ovaires et épuiser vos œufs prématurément, et réduit ainsi votre capacité à procréer.


Les spermatozoïdes ont plus de difficultés à atteindre l’ovule, car la glaire cervicale est plus consistante chez les fumeuses. La cigarette rend aussi l’ovule plus difficile à pénétrer par les spermatozoïdes. Enfin, la cigarette endommage le col de l’utérus et les trompes de Fallope, et le tabagisme augmente aussi le risque de fausse-couche.


Du côté de l’homme, il est démontré que la cigarette endommage la structure et la forme des spermatozoïdes, causant l’infertilité.


Sachez que les effets du tabac mettent plusieurs mois à disparaître.


Attention également à l’alcool: il faut trois mois après une soirée d’abus d’alcool pour que le nombre de spermatozoïdes redevienne normal.


Autres toxiques et non des moindres : les perturbateurs endocriniens présents dans l'alimentation, certains emballages, les cosmétiques, les produits d’hygiène féminine ou bien encore les ondes électro-magnétiques (téléphone portable, wifi, ordinateur, micro-ondes etc.…). Éloignez-vous en autant que possible (pas de téléphone dans la poche par exemple...).


- La préparation physique


Une pratique régulière d'exercices physiques adaptés est indispensable pour une bonne santé, et donc une fécondité optimale (meilleure oxygénation, nutrition et drainage des organes génitaux et du système neuroendocrinien) : marche, vélo, yoga, natation... Cela est valable pour Madame, mais également pour Monsieur.


Attention, un excès de sport provoque une chute immunitaire et de l'irritabilité, très défavorables à l'élaboration des gamètes chez l'homme et la femme.


- La gestion du stress


L’esprit et le système reproducteur sont étroitement liés. Le stress peut dérégler la glande pituitaire, qui est le centre de contrôle des principales hormones de fertilité.

Ainsi, dans la nature, une femelle qui ne se sent pas en sécurité ne pourra pas concevoir. Son cerveau empêche la grossesse lorsqu’elle est sous tension, c’est un moyen naturel de protection.


On sait aussi qu’une tension prolongée peut provoquer des spasmes dans les trompes de Fallope, ce qui empêche l’ovule fécondé de descendre jusqu’à l’utérus. Le stress peut aussi inhiber la production de testostérone chez l’homme, entrainant une baisse de libido.


Bref, une bonne gestion de stress est essentielle. Il existe de nombreux moyens de se libérer son stress : yoga, respiration, méditation, etc…


N'hésitez pas à prendre rendez-vous pour un accompagnement personnalisé, dès que le projet de concevoir un enfant émerge dans votre couple.



CHATEAUNEUF SUR LOIRE (45)

BEARN (64)

Emeline Cadier

Accompagnement au bien-être féminin

06 78 11 50 62

emcadier@gmail.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now